Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 18:11

Mr Dubois est au chômage depuis 2 ans et vient de perdre ses allocations ASSEDIC. Il a la garde de sa fille de 10 ans étant divorcé. Son ex-femme habite dans le sud de la France. Il est souvent aidé par sa mère. Sa fille est asthmatique et prend régulièrement un médicament le « Solique » en cas de crise. Le père n’a pas fait renouveler l’ordonnance chez un médecin car il n’a pas assez d’argent.

Ce dimanche matin sa fille fait une crise très forte alors que Mr Dubois était en train de réparer une armoire dans la chambre de celle-ci. Il part donc laissant sa fille avec sa grand-mère vers la pharmacie de garde qui n’est pas celle où il a l’habitude d’aller. Il a une ordonnance qui date de plus de 3 mois et les médicaments ont tous été déjà délivrés. L’ordonnance est donc non valide.

Dans la pharmacie, qui est sous surveillance vidéo, Mlle Stella, qui n’est pas la propriétaire, est de garde. Elle est seule. Elle a 30 ans et travaille depuis 2 mois comme préparatrice en pharmacie. C’est son premier emploi.

Lorsqu’elle entend la porte s’ouvrir, elle était en train de préparer des commandes de client. Mr Dubois se dirige vers le comptoir et y pose son ancienne ordonnance avec un bonjour timide. Mlle Stella lit l’ordonnance et la lui rend en lui indiquant qu’elle n’est pas valide. Il lui précise qu’il n’a que cette ordonnance et qu’il est pressé car sa fille fait une crise d’asthme sévère. Elle lui conseille d’aller aux urgences mais qu’elle ne peut rien faire. Il hausse le ton et lui répète que sa fille a besoin de ce médicament. Elle refuse de le lui donner car ce n’est pas conforme à la loi. Elle n’y peut rien et lui répète que les urgences de l’hôpital à l’autre bout de la ville pourront l’aider. Mr Dubois hurle qu’il n’a pas de voiture pour s’y rendre et que sa fille est en détresse respiratoire. Mlle Stella lui répète presque mot pour mot ce qu’elle lui a déjà dit. Le père devient hystérique face au calme de la jeune femme et sort un cutter qu’il avait dans la poche arrière de son jean troué et sale ; cutter qu’il avait dans la main en sortant de chez lui puisqu’il était en train de réparer l’armoire de sa fille et qu’il a mis machinalement dans la poche arrière de son jean. Il place le cutter sur la gorge de Mlle Stella et fait le tour du comptoir.

Dans l’arrière salle de la pharmacie, il lui donne l’ordre de lui montrer le tiroir où se trouve le fameux médicament. Elle s’exécute sans dire un mot tout en tremblant. Dans le tiroir le père prend trois boites et s’enfuit en poussant la jeune femme qui tombe au sol en se cognant la tête contre un bureau. Mr Dubois se précipite vers la porte qui s’ouvre sur une vieille dame. Il la bouscule violemment dans sa fuite tandis que Mlle Stella crie au secours. La vieille dame qui manque de tomber se rattrape à la porte et se dirige vers le fond de la pharmacie, vers les cris de la préparatrice.

Un jeune homme, qui attendait le bus à l’arrêt en face de la pharmacie de l’autre côté de la rue, entre à son tour dans l’officine. Il a vu un homme entrer dans la pharmacie, discuter avec la pharmacienne et disparaitre de son champ de vision. Il aperçoit quelques instants après ce même homme sortir en courant bousculant une cliente. Il retrouve les 2 femmes au fond de la pharmacie. Mlle Stella est en pleure dans les bras de la vieille dame. Cette dernière lui demande de trouver un policier. Il ressort et après quelques instants, tombe sur un gendarme qui rentrait chez lui après un nuit de service. Les 2 hommes retournent ensemble vers la pharmacie tandis que le jeune homme lui raconte le peu de chose qu’il a vu.

A la pharmacie c’est la vieille dame qui raconte ce qu’elle a vécu en premier en attendant que Mlle Stella se calme pour lui raconter l’agression.

Sur le comptoir l’ordonnance de Mr Dubois s’y trouve encore. Après vérification auprès du médecin qui a rédigé l’ordonnance, en fin de soirée la gendarmerie interpelle Mr Dubois chez lui.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Météo

Humour

 Afficher l'image d'originePour voir la suite de la BD :Clic droit / ouvrir l'image dans un nouvel onglet

 

Citation

"La plus grande erreur qu'un homme peut faire est d'être trop effrayé de commettre une erreur."
Elbert Green Hubbard
 

 


 

Catégories