Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Tout et n’importe quoi !

 

C’était à cinq o’clock que sortait la marquise

Pour consommer un thé puis des petits gâteaux.

Le Turc de ce temps-là pataugeait dans sa crise

Et tout vient signifier la fin des haricots.

 

On était bien surpris par cette plaine grise

Quand se carbonisait la fureur des châteaux.

Il grelottait, le pauvre, aux bords de la Tamise

Lorsqu’on voyait au loin flamber les arbrisseaux.

 

Le brave a beau crié : « Ah ! Crénom saperlotte ! »

On gifle le marmot qui plonge sa menotte,

Lorsque Socrate mort passait pour un lutin.

 

Sa sculpture est illustre et dans le fond des coques

On s’excuse, il n’y a ni baleines ni phoques.

Toute chose pourtant doit avoir une fin !

 

 

Les élèves de Cm2

D’après cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau

 

Cent mille milliards de poèmes...

Partager cette page

Repost 0
Published by moncm2.over-blog.fr - dans poésie

Météo

Humour

 Afficher l'image d'originePour voir la suite de la BD :Clic droit / ouvrir l'image dans un nouvel onglet

 

Citation

"La plus grande erreur qu'un homme peut faire est d'être trop effrayé de commettre une erreur."

Elbert Green Hubbard

 

 


 

Catégories